Actualité

Matcha : comment bien le préparer ?

Dans certaines cultures, la préparation du thé est une discipline vénérable. Elle nécessite une main experte et des rites « sacrés ». Le thé vert ou Matcha fait partie de ces thés dont la préparation est considérée comme un art. C’est d’ailleurs pour cette raison que beaucoup se posent des questions sur la méthode de préparation idéale du Matcha. On vous dit tout.

La préparation classique du matcha

Le matcha est un thé vert qui fait partie de la pure tradition japonaise. Il se consomme lors de la cérémonie du thé pour permettre à l’hôte et à son invité de se recueillir afin d’avoir un échange constructif. Toutefois, pour bénéficier de ses bienfaits, il est impératif de le préparer dans les règles de l’art.

La préparation classique du thé matcha est une tâche délicate. Elle nécessite l’utilisation de certains accessoires propres à l’univers japonais. Il s’agit notamment :

  • d’une spatule en bambou (Chashaku) ;
  • d’un fouet en bambou (Chasen) ;
  • et d’un bol en céramique (Chawen).

Pour vous aider lors de la préparation, cet article de Crazy Matcha propose un excellent gros plan sur le thé vert. Pour préparer le thé vert, il faut prélever 1 g de matcha avec un chashaku dans un bol réchauffé puis ajouter de l’eau chaude portée à ébullition. Ce procédé permet d’obtenir un liquide fluide et prêt à l’usage.

Ensuite, il faudra mélanger le liquide avec un chasen jusqu’à l’apparition d’une légère mousse en surface. Le fouettage devra se faire dans un mouvement avant-arrière, gauche-droite pour obtenir un mélange homogène.

Enfin, la tradition japonaise veut que l’on termine la préparation en faisant un cercle pour retirer le fouet. Après ces étapes, le thé vert est prêt à la consommation.

Les préparations modernes du thé vert

Au fil des siècles, le matcha est devenu la coqueluche des amoureux du thé. Revitalisant, apaisant et hautement bénéfique à la santé, il s’impose comme un thé de référence. C’est à ce titre qu’il existe désormais le Koisha ainsi que de nombreuses variantes.

Le Koisha

Si l’Ususha est la préparation simple du Matcha réservé au grand public, le Koisha est la préparation plus intense réservée aux consommateurs avertis.

La préparation du Koisha est un travail aussi délicat que celle de l’Ususha. Elle respecte le même processus que son illustre aîné, à la différence qu’elle demande trois fois plus de matcha. Le résultat est un savoureux mélange pâteux qui fera le plaisir des fins consommateurs.

Le matcha latte

La nouvelle génération de consommateurs a jeté son dévolu sur le principal dérivé du thé vert, le matcha latte. Le matcha latte est une combinaison de thé vert et de lait. Attention, le thé ne perd pas ses valeurs nutritives ou ses vertus. Il devient juste plus doux pour les papilles gustatives et au niveau de sa saveur.

Par ailleurs, la préparation du matcha latte répond aux mêmes critères que le matcha classique. La seule différence réside dans le lait qui remplace l’eau dans le processus. En clair, il faut verser la poudre de matcha dans un bol, ajouter le lait chauffé, puis fouetter le tout jusqu’à l’apparition d’une légère mousse. Le thé est alors prêt pour la dégustation.

Cependant, contrairement au matcha classique, le matcha latte doit être couvert durant tout le processus. Il est donc impératif de refermer après le service.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.