Actualité

Les spécificités de la cuisine indienne et les plats phares

La cuisine indienne fait partie des cuisines les plus riches et les plus parfumées au monde. Elle se distingue surtout par le parfait mariage entre les épices et les ingrédients. C’est la raison pour laquelle, elle occupe une place importante dans le monde de la gastronomie. Nous allons justement aborder, dans cet article, les caractéristiques de la cuisine indienne en citant quelques plats phares.

La cuisine indienne : un caractère unique

La cuisine indienne, quelle que soit son origine (nord, sud, est ou ouest), se démarque par l’association parfaite d’un panel d’épices, d’herbes aromatiques, de curry, de fruits, de légumes et de saveurs, le tout dans un même plat. Elle est fondée sur cet équilibre entre aliments chauds et froids. À cela s’ajoutent les saveurs de base notamment le sucré, le salé, l’acide, le piquant, l’amer, etc.

La saveur astringente est aussi typique de la cuisine indienne. En réalité il s’agit d’une sensation bio-mécanique. La cuisine indienne découle directement de l’Ayurveda. Si le curry fait référence à une poudre aux teintes jaunâtres et orangées, en Inde, il désigne tous les plats à base de sauce épicée notamment les « fish curry » ou les « chicken curry ». Le curry est donc un mélange d’épices dans la cuisine indienne. Ce mélange est appelé « masala ». Chaque recette est caractérisée par un « masala » spécifique. Pour la cuisine penjabie par exemple, le massala est préparé avec un mélange d’ail, d’oignon et de gingembre. En Inde, chaque région a ses propres particularités culinaires et divers plats traditionnels. Vous pouvez découvrir les meilleures spécialités culinaires indiennes dans un restaurant indien qui saura éveiller vos papilles aux trésors gastronomiques de l’Inde.

Quoi qu’il en soit les épices restent les ingrédients de base. Nous pouvons citer entre autres le curcuma, la cardamome, le cumin, le piment, la coriandre, etc. C’est grâce à ses épices que les plats indiens possèdent à la fois une saveur unique et de jolies couleurs. Outre les épices, les Indiens se servent des fruits secs surtout les raisins secs pour parfumer les aliments. Au fil des années, les plats ont su garder leur authenticité tout en se renouvelant et en s’adaptant au public. Par exemple, les plats indiens sont moins épicés lorsqu’ils sont préparés pour des Occidentaux. Les chefs utilisent les tomates, les pommes de terre, le maïs et bien d’autres ingrédients sublimés dans des associations culinaires. En Inde, nombreux sont les plats essentiellement constitués de mouton, de poulet et de poisson. Souvent, les crevettes remplacent la viande. La cuisson au tandoor est aussi l’une des spécialités indiennes. C’est une cuisson qui se fait dans un four en terre cuite enfoui dans le sol. Son fonctionnement est similaire à celui d’un four à pain.

La diversité de la cuisine indienne et ses plats phares

La cuisine indienne est aussi réputée pour sa diversité. Ce qui fait sa renommée dans le monde entier.

Le tandoori

Le fameux « tandoori » est l’un des plats indiens les plus populaires. C’est un plat fait à partir de morceaux de viandes, de poisson ou de pain. À cela s’ajoute un mélange d’épices (masala) notamment du curry, du gingembre, du cumin et du piment de Cayenne. La préparation consiste à faire macérer tous les ingrédients dans du yaourt épicé et pimenté. Une fois macérés, ceux-ci sont cuits au barbecue soit sur le gril ou sur la braise. Ce plat se consomme souvent avec de la sauce verte au yaourt et à la menthe. En Inde, le tandoori fait référence à une sorte de nourriture à cuir de façon barbecue. Le poulet tandoori est le plus populaire, mais nous pouvons aussi préparer de l’agneau tandoori ou du poisson tandoori.

Le samoussa

L’incontournable samoussa est aussi un plat phare indien. C’est une sorte de beignet en forme de triangle. Il se mange souvent en guise d’apéritif pour stimuler le palais. À noter qu’il n’y a pas d’entrée dans un repas indien. Le samoussa se prépare avec de la pâte de blé. Cette dernière est utilisée pour enrober une farce à base de légumes ou de viandes (mouton, poulet). Ensuite, nous y ajoutons des épices et/ou du piment pour relever le goût. Il se mange souvent avec de la sauce à la menthe ou de sauce aigre-douce.

L’Aloo Gobi

L’Aloo Gobi est un plat traditionnel très pimenté. Il est composé de pommes de terre et de chou-fleur. Le tout est ensuite aromatisé avec un mélange de gingembre, de cumin, de curry et de piment rouge.

Le kebab

Le kebab a vu le jour lors de l’envahissement du nord du territoire par les musulmans moghols. C’est un plat traditionnel de la région nord de l’Inde. Composé principalement de brochettes de viande épicée et hachée, le kebab se mange avec du Kofta. C’est une recette à base de légumes ou de viande cuite. Le tout est mélangé dans du yaourt nature.

D’autres spécialités indiennes

En forme de feuille, le chapati est à base de farine de blé. C’est une sorte de baguette française pour les Indiens. Il y a aussi le Bebinca qui est un dessert typique de l’Inde à base de noix de coco et de beurre clarifié. Le Tikka Masala, quant à lui, est préparé avec des morceaux de poulet, du yaourt et beaucoup de curry.

La culture autour de la cuisine indienne

Il y a une différence entre la culture gastronomique occidentale et celle gravitant autour de la cuisine indienne. La cuisine occidentale fait primer la qualité sur la quantité. En revanche, la cuisine indienne a pour fondement une forte valeur spirituelle visant à maintenir un bon équilibre entre le corps et l’esprit. La religion est très présente dans l’alimentation indienne. D’où, la pratique du végétarisme notamment dans l’ensemble de la société indienne. L’influence de la religion, notamment l’islam et l’hindouisme, dans l’alimentation indienne est également visible par la limitation de la consommation du porc et du bœuf. En Inde, on utilise les mains pour manger. Il est donc impératif de se laver les mains et la bouche que ce soit avant ou après la dégustation. La main droite sert à saisir la nourriture et la main gauche pour saisir le gobelet pour boire. Sinon, le chapati peut être utilisé comme cuillère.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.