Aliments

L’histoire complète du thé : de 2737 avant JC à aujourd’hui

Depuis sa découverte en Asie, le thé n’a cessé de se répandre et d’augmenter sa popularité dans le monde. Cependant, l’histoire de cette boisson, connue pour raviver l’esprit et le corps, a été tumultueuse, car elle a précipité les révolutions et provoqué des guerres.

Découverte du thé

On pense que le thé a été découvert en Chine en 2737 avant JC par l’empereur Shennong. Tout en se reposant sous un arbre à thé, il remarqua l’odeur provenant des feuilles tombées dans une cocotte bouillonnante. Intrigué par ce parfum, il en but une gorgée et la trouva rafraîchissante.

Culture

En 420 avant JC, les moines bouddhistes de Chine utilisaient les feuilles de thé pour se concentrer sur leurs méditations. Ils ont cultivé les plantes près des monastères, les ont transformés jusqu’à ce qu’ils soient transformés en gâteaux et les ont vendus. Au fil du temps, les agriculteurs ont appris à le cultiver et à le transformer et la consommation de thé est devenue une partie de la vie quotidienne.

routes commerciales thé Asie Chine Tibet YunnanRoutes commerciales

La Route du thé et des chevaux, représentée ici en rouge, a été ouverte afin de relier la Chine à la Mongolie et au Tibet. Les Chinois utilisaient cette route pour échanger du thé (pressé en gâteaux) contre des chevaux forts, dont ils avaient besoin pour le transport et la guerre.

Invasion mongole

Les Mongols ont envahi la Chine en 1271 et ont établi la dynastie Yuan (1271-1368). Comme les Mongols n’étaient pas intéressés par le style raffiné de la culture du thé chinoise et préféraient leur propre forme rustique de préparation, la culture du thé indigène chinoise a commencé à disparaître. Lorsque la dynastie Ming (1368-1644) est arrivée au pouvoir, les styles de traitement du thé ont évolué de la forme de la brique pressée à la feuille lâche.

Folie pour le thé

Au XVIe siècle, les Portugais ont été les premiers Européens à boire du thé, mais ce sont les Hollandais qui l’ont rendu populaire. Ces derniers sont devenus les plus gros importateurs de thé et l’ont commercialisé avec d’autres pays européens. En raison de son prix élevé, c’était une boisson réservée aux riches.

Compagnie britannique des Indes orientales

Créée en 1600 en tant qu’entreprise privée, la British East India Company est venue contrôler la moitié du commerce mondial. Bien qu’ils aient commencé à importer tout le thé de Chine vers la Grande-Bretagne, ils ont commencés à créer leurs propres plantations de thé pour répondre à la grande demande.

Catherine de Bragance

En 1662, la princesse portugaise Catherine de Bragance a épousé le roi anglais Carlos II. Sa dot considérable remplissait des coffres pleins de thé, alors déjà une boisson populaire parmi la noblesse portugaise, ainsi que le port de Bombay, qui allait devenir le siège commercial de la Société en Extrême-Orient, ce qui leur permettrait d’exporter du thé vers tout le monde. À cette époque, peu de thé était consommé en Angleterre, mais la tendresse de Catherine augmenta sa popularité.

Thé russe

Le thé a été introduit en Russie en 1638, mais ce n’est qu’après l’établissement de la Route du thé et des chameaux que les Russes ont pu avoir un approvisionnement continu.

Commerce de contrebande

La forte taxation imposée sur le thé en Grande-Bretagne a fait de la contrebande de thé une entreprise florissante. Le thé a été introduit clandestinement d’Europe vers la Grande-Bretagne à travers les îles Anglo-Normandes et l’île de Man. Bien que la contrebande était un phénomène répandu au début du XVIIIe siècle, les passeurs individuels opéraient à très petite échelle, en utilisant de petites des bateaux pour transporter environ 60 coffres de thé à chaque fois.

Colonies britanniques

Le thé était très populaire dans les colonies britanniques en Amérique du Nord, malgré la fiscalité élevée. Pour protester contre la politique fiscale britannique sans représentation, le 16 décembre 1773, des colons américains versent une cargaison de thé dans le port de Boston. Le Boston Tea Party a précipité la révolution américaine (1775-1783).

Infiltration en Chine

Malgré la découverte de théiers indigènes en Inde, la Compagnie britannique des Indes orientales a préféré le théier chinois (Camellia sinensis). La variété sinensis s’est avérée meilleure que la variété assamica car elle pouvait résister au climat le plus froid et aux altitudes les plus élevées de Darjeeling. Le botaniste Robert Fortune a été envoyé dans les provinces intérieures de la Chine avec pour mission d’obtenir des boutures, des graines et des connaissances. Pendant son voyage (1848-1851), Fortune a envoyé des graines et des plants par bateau en Inde.

Thé pour les masses

Pendant la majeure partie du XVIIIe siècle, le prix du thé en Grande-Bretagne l’a mis hors de portée des classes populaires, mais avec la réduction des taxes sur le thé en 1784, le gouvernement a vraiment mis fin à la contrebande de thé et l’a rendu accessible pour la plupart des gens.

La classe ouvrière a bu un thé de mauvaise qualité et l’a incorporé dans son alimentation quotidienne, servi avec du pain, du beurre et du fromage. Le thé a remplacé la bière, la boisson populaire de l’époque, ce qui s’est traduit par une amélioration de la santé physique et mentale de la population.

Culture du thé en Inde

Les longs délais de livraison, les prix élevés et les déséquilibres commerciaux ont convaincu la Compagnie britannique des Indes orientales que, pour assurer un approvisionnement constant en thé, elle devait commencer à le cultiver en Inde. Les premières plantes ont été cultivées à Assam, en Inde, en 1835, bien qu’il faille plus d’une décennie avant que le thé ne soit récolté à grande échelle. Dans les années 1870, des jardins de thé privés proliféraient en Assam et à Darjeerling qui fournissaient à la Grande-Bretagne du thé moins cher et plus abondant que celui des Chinois.

Guerres de l’opium

Alors que des jardins de thé britanniques ont été créés en Inde, la Compagnie britannique des Indes orientales a continué de commercer avec la Chine. L’East India Company a vendu de l’opium, cultivé en Inde, aux Chinois en échange d’argent qu’ils utiliseraient plus tard pour acheter du thé. Dans les années 1820, la dépendance à l’opium en Chine était très répandue, ce qui a conduit le gouvernement chinois à illégaliser sa consommation. Le commerce de l’opium n’ayant pas cessé malgré ces interdictions, la Chine et la Grande-Bretagne ont mené entre 1839 et 1860 deux guerres de l’opium.

Porcelaine

Au 18ème siècle, les artisans européens avaient perfectionné le processus de fabrication de la porcelaine, une entreprise qui en Europe et en Angleterre a connu un boom au milieu du 19ème siècle en raison de la croissance énorme de la demande de services à thé.

Thé dans la mer

Au cours de la première moitié du XIXe siècle, les navires ont dû franchir le cap de Bonne-Espérance, en Afrique, pour atteindre la Grande-Bretagne et les États-Unis. La conception basse et élégante et le gréement des formes géométriques de la tondeuse ont permis d’atteindre 20 nœuds par heure, avec lesquels le thé atteignait le port en deux fois moins qu’avec les vieux navires. Le Cutty Sark a été l’un des derniers navires à transporter du thé jusqu’en 1877.

Le canal de Suez

L’ouverture du canal de Suez en 1869 a rendu économiquement viable le franchissement des bateaux à vapeur des pays producteurs de thé de l’Est vers l’Europe et les États-Unis. La supériorité de la vitesse et de la capacité de charge de ces vapeurs a permis aux marchés occidentaux de boire du thé frais pour la première fois.

Thés indiens

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, les plantations de thé prospèrent en Inde, où de nouvelles terres sont défrichées sous le règne de la reine Victoria (1837-1901). L’Inde a produit d’excellents thés noirs qui ont bénéficié d’une forte demande en Europe, en Australie et en Amérique du Nord.

La pause thé

Avec la révolution industrielle de la fin du XIXe siècle, les ouvriers des usines ont dû supporter de longues périodes de travail. Les hommes d’affaires ont commencé à donner du thé gratuit à leurs employés pour les pauses en milieu de matinée et l’après-midi. Cette coutume est connue sous le nom de «pause thé». Au fil du temps, les domestiques ont commencé à recevoir des suppléments de thé.

Seconde Guerre mondiale

Le thé a joué un rôle clé dans le maintien de la morale britannique pendant la Seconde Guerre mondiale. Bien que les civils soient rationnés à 56g par personne et par semaine, les troupes et les services d’urgence ont reçu du thé supplémentaire.

Lorsque les routes maritimes vers l’Amérique du Nord ont été bloquées par la guerre, seul le thé noir pouvait être transporté à travers l’Atlantique. À la fin de la guerre, les Américains avaient cessé de boire du thé, une consommation qui a mis longtemps à se rétablir.

Blocage du thé : Avant la Seconde Guerre mondiale, les thés verts chinois et japonais représentaient 40% de tout le thé consommé en Amérique du Nord.

 

Thé de l’après-midi

Vers la fin du XIXe siècle, le thé de l’après-midi est devenu un rituel en Angleterre à la fois dans la classe moyenne et dans l’aristocratie.

Les dames ont diverti leurs amis en les invitant à prendre un thé à la maison et à mettre des robes plus décontractées sans corset. Des salons de thé ont ouvert dans les rues principales et sont devenus un lieu de rencontre pour les premiers suffrageurs.

Fumer le thé

Nous en entendons moins parler, mais il s’agit pourtant d’une pratique très courante. Il est possible de fumer du thé vert. Fumer du thé est, à la différence du tabac, sans nicotine et apporte de sérieux bienfaits.

Le blog de thé. Expérimentez avec les meilleurs thés du monde

Découvrez l’art de faire l’infusion parfaite et apprenez à déguster le thé chez vous comme un professionnel.

Rencontrez la culture du thé, ses origines et ses cérémonies.

Comprenez comment le théier, le terroir, les régions de production, les cultures et les différents mélanges ont un impact direct sur le goût et la qualité de votre thé.

Avec des articles sur les tisanes et leurs bienfaits médicinaux, et plus d’une centaine de recettes de boissons chaudes et froides avec du thé comme ingrédient fondamental, le blog Thé Parfait vous fera découvrir un tout nouveau monde d’expériences et vous permettra de tout apprendre sur le thé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *