Actualité

Business model : la rôtissoire

Dorée à l’extérieur et fondante à l’intérieur, la viande rôtie séduit toujours autant. Si vous tenez un restaurant, un snack ou un food-truck, il serait judicieux de vous munir d’une rôtissoire. Pour cela, commencez par vous intéresser au business model d’une rôtisserie !

Impact marketing

Équiper votre restaurant, votre food-truck, ou votre brasserie d’une rôtissoire est un véritable atout pour votre vitrine. En effet, bien positionnée, elle offre un véritable spectacle aux clients. Ces derniers peuvent admirer la viande en train de rôtir, son embrochage et son débrochage. Ils pourront ainsi attester de la qualité de vos produits, ce qui n’est pas négligeable pour gagner leur confiance et les fidéliser. Vous pourrez opter pour différents types de rôtissoires, comme celles que vous trouverez sur www.macuisinepro.fr, spécialiste de l’équipement de cuisine professionnelle. Une rôtissoire traditionnelle à grande flamme, par exemple, renforcera l’aspect spectaculaire de la cuisson, et vous devrez choisir en fonction du système de fonctionnement que vous souhaitez (électrique, gaz, charbon), et du type de viande que vous comptez préparer. N’hésitez pas à mettre en valeur votre nouvel appareil et vos nouveaux produits, en les laissant bien en vue ou encore en l’incorporant à votre publicité.

Rentabilité

Un projet de rôtisserie peut s’avérer très lucratif pour votre entreprise. Cette rentabilité dépendra des points suivants :

Le chiffre d’affaires réalisé

Votre chiffre d’affaires doit être supérieur à vos charges. De ce fait, il est primordial d’étudier minutieusement vos coûts, notamment en ce qui concerne la rôtissoire la plus adaptée à votre clientèle cible (électrique, à gaz ou au charbon, taille, à broches ou à balancelle). Cela vous permettra de fixer des tarifs plus adaptés à votre marché.

L’emplacement

Votre emplacement influencera grandement votre rentabilité. Si vous étiez déjà établi à un emplacement fixe et que vous étiez déjà connu avant de vous lancer dans la rôtisserie, alors ce point n’est plus crucial pour vous. Par contre si tel n’est pas le cas ou si vous êtes ambulant par exemple, il faudra impérativement des emplacements qui maximisent vos chances d’accéder à vos clients : aux alentours d’un centre commercial, d’un stade, d’un bureau ou encore d’un marché aux puces.

La matière première : la viande

La matière première de votre rôtisserie est la viande. Son prix déterminera la marge que vous pouvez dégager sur votre prix de vente. Plus il est faible, plus votre marge sera importante. Il est alors crucial de faire des recherches approfondies pour trouver des fournisseurs qui proposent les meilleurs rapports qualité-prix. De plus, il vaut mieux privilégier un réseau de fournisseurs locaux pour des produits frais, et cela permet de réduire les coûts liés au transport. Vous pouvez aussi opter pour de la viande issue d’un élevage bio pour attirer une clientèle sensible à l’origine de ce qu’elle consomme. N’hésitez pas, encore une fois, à mettre avant l’origine locale ou bio de vos produits, cela rajoutera à l’impression de proximité avec votre commerce et vos clients auront la sensation de suivre leur nourriture de A à Z.

Le menu

Selon votre emplacement, le choix du menu devrait aussi varier pour s’accorder avec les habitudes de consommation. Dans le nord par exemple, le poulet rôti basique est privilégié. À l’est par contre, on préfère du jambonneau grillé.

En définitive, le business model de la rôtissoire a fait ses preuves, et vous pouvez l’appliquer dans votre restaurant, food-truck ou snack sans crainte. Ce fonctionnement garantit la qualité à vos clients et les rassure quant à la provenance et la préparation de leurs plats, ce qui vous permettra de gagner leur confiance et de vous faire connaître.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.